mardi 2 octobre 2012

Auberge de L'Ill, mise en bouche


S’en approcher est déjà un délice en soi, passer le pont qui nous sépare d’elle puis l’apercevoir, cette discrète Auberge de l’Ill….voilà déjà le premier des émois pour tout ce que le monde porte de gastronomes et de gourmands.



Dès l’accueil on est pris en main, toujours veillé du regard par plusieurs générations d’Haeberlin, et on se sent presque immédiatement faisant partie du tableau.





On se laisse alors tenter par une coupe, avec cela on nous apporte immédiatement une petite règle d’amuse-bouches : pour moi c’était un cannelé fondant, une cuillère très saumonée et une galette bien croustillante. 



Prendre son temps, se couper du monde, profitez de chaque instant, c'est ce que l'on vous invite à faire dans cette maison hors du temps et des tracas du quotidien.
Alors finissons cette coupe tranquillement, en profitant du fameux été indien alsacien, annonciateur d'autres délices automnaux et passons à table...

Rendez-vous demain sur ce même blog, pour déguster ensemble un beau menu de fin de saison....

Aucun commentaire:

Publier un commentaire